le salon du p'tit tonneau Index du Forum le salon du p'tit tonneau
forum des jammers du P'tit tonneau
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Une petite histoire du Blues 04 - Willie Kent

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le salon du p'tit tonneau Index du Forum -> le salon du p'tit tonneau -> le salon du p'tit tonneau
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Wam


Hors ligne

Inscrit le: 18 Aoû 2009
Messages: 6
Localisation: Paifve

MessagePosté le: Mer 18 Nov - 15:08 (2009)    Sujet du message: Une petite histoire du Blues 04 - Willie Kent Répondre en citant

Défi relevé...!
On m'avait demandé de faire le portrait d'un bassiste de blues.
C'est fait...


   


Une petite histoire du Blues    

    
Episode 4
   

   
Willie Kent 
   

 


   

 

Willie Kent est né le 24 février 1936 à Inverness dans le Mississippi, à quelques dizaines de kilomètres au sud de la frontière avec le Tennessee. Peu après sa naissance, sa famille a déménagé à Shelby, toujours dans le Mississippi. Willie n'a jamais connu son père. Il dira d'ailleurs qu'il a tellement manqué d'un père que s'il avait pu en commander un dans un livre, il l'aurait fait. Pendant son enfance, il a travaillé au ramassage du coton dans la même ferme que sa mère.

Il eu son premier contact avec la musique, plus exactement le chant, à l'église où il allait avec sa mère et son frère. Ils faisaient partie de la chorale. Son deuxième contact se fit grâce à un voisin guitariste, Dewitt Munson, qui venait se reposer sous le porche des Kent avec sa guitare. Il laissait le jeune Willie la prendre pendant qu'il racontait des histoires. Un soir, Dewitt Munson s'est mis à chanter "Big leg turn your mama damper down", ce fut presque une révélation pour Kent.

A côté de cela, il y avait la radio KFFA et sa célèbre émission "King Biscuit Time" qui lui fait découvrir la musique d'Arthur Crudup, Sonny Boy Williamson, Robert Nighthawk et John Lee Hooker, artistes qui ont constitué ses influences de base.

A l'âge de 11 ans, il filait régulièrement jusqu'au Harlem Inn pour écouter les concerts de Raymond Hill, Jackie Brenston, Howlin’ Wolf, Clayton Love, Ike Turner, Little Milton…

Envoyé injustement en prison à l'âge de 13 ans, il doit quitter le cocon familial pour aller à Memphis. Comme il l'a dit lui-même, c'est un gamin qui est entré en prison et après 18 mois de travaux forcés, à 14 ans, c'est un homme qui en est sorti. Aussi cultivé qu'il a pu l'être par la suite, probablement un homme meilleur. Il estime qu'il a beaucoup appris de cette expérience. C'est donc à Memphis qu'il a, pour la première fois, vu BB King et d'autres se produire sur Beale Street.

En 1952, Après un bref passage dans une station-service de Floride, au cours duquel il vit un concert de Roscoe Gordon, il est arrivé à Chicago. Il devait mentir sur son âge pour pouvoir travailler. Il bosse toute la journée (il fabrique des pieds de table) et il va s'imprégner de musique le soir, dans des clubs, des bars enfumés où jouent Elmore James, Muddy Waters, Howlin' Wolf, Buster Benton ou encore JB Lenoir.



   


Un des collègues du jeune Willie est justement cousin avec Elmore James. Une belle opportunité pour Kent de suivre ce fameux bluesman de club en club et de se laisser envahir par sa musique. Sa passion pour le blues est de plus en plus forte et, chaque week-end, il sort à la recherche de cette musique, pour en apprendre les règles, pour se l'approprier.

Il s'achète une guitare et, en 1959, avec son ami Willie Hudson, se rapproche du groupe "Ralph and the Red Tops". Kent chante de temps en temps avec eux sur scène et devient manager du groupe.

Un soir, le bassiste du groupe arrive sur scène trop ivre pour jouer, et Willie Kent le remplace au pied levé ; il ne quittera dès lors plus jamais cet instrument

Par la suite, il s'est acheté une vieille basse mais, comme il travaillait le jour et avait une famille, il ne pouvait se permettre de prendre des cours, il a dû apprendre seul.

Il fut aussi un des rares bassistes à être le leader d'un groupe. En effet, il est assez difficile de manier la basse et de chanter à la fois.

Après les "Red Tops", Willie a joué avec plusieurs groupes de la ville.

Il était de plus en plus sérieux, centré sur sa musique et , avec Joe Harper, Joe Sorts et Little Wolf, il forma un groupe…

En 1961, il joue avec Little Walter, ce qui lui donne plus de profondeur à sa musique. C'est également grâce à cette association qu'il aura des contacts plus sérieux avec le monde des affaires. Pour la petite histoire, Little Walter était un génie de l'harmonica et un ami de Willie Kent, JL Smith, travaillait avec lui. Un jour il reçoit un appel de Smith car Walter avait un petit souci avec un musicien. Encore une fois, il a dû remplacer, au pied levé, un bassiste ivre…

Willie  disait, en plaisantant à peine: "Quand je jouais avec lui, je ne connaissais qu'une seule chanson - mais j'ai eu du bon matériel!"

En effet il a été trouver Walter, et lui a avoué ne connaître qu'une seule ligne de basse, celle de Jimmy Reed. Walter lui a juste conseillé de la jouer lentement. Lâché sur scène, ne connaissant rien, ou en tout cas pas grand-chose, il était mort de peur. Après le concert, il pensait tout savoir. Dès lors, Kent continue à la basse et est de plus en plus demandé.

Au milieu des années 60, il était réputé tant pour son talent que pour son professionnalisme, une denrée rare dans le monde du blues de l'époque. Il a joué avec Muddy Waters, Howlin 'Wolf, et Junior Parker.

C'est avec Wolf qu'il a compris ce que c'était que d'être le leader d'un groupe.

A la fin de la décennie, il rejoint Arthur Stallworth et les "Chicago Playboys" comme bassiste. Il a aussi travaillé brièvement avec Hip Linkchain.

Il participe en 1971, à la tournée européenne de Jimmy Dawkins. Mais à leur retour aux States, leurs chemins ont divergés. Dawkins voulait continuer à tourner et Willie voulait rester à Chicago. Il devient le leader du groupe résident d'un célèbre club de Madison Street (le "Ma Bea's Loundge") pour les six années suivantes. Ce groupe, "The Sugar Bear and the Beehives", était formé de Kent à la basse, Willie James Lyons à la guitare et Robert Plunkett à la batterie. Ils ont accompagné une multitude de vedettes telles Jimmy Johnson, Eady Clearwater, Carey Bell et Hubert Sumlin. En 1975, il y enregistre, en live, son premier disque en compagnie de Willie Lyons.



   


Après Willie et son groupe sont passés au " Nate's Neck Tie Lounge" et y sont restés jusqu'à l'assassinat de son propriétaire, Iron Jaw Davis.

A la fin des années 70, c'est au "Mary's Lounge" que Willie accompagne occasionnellement le guitariste Eddie Taylor dont il finira par rejoindre le groupe en 1982.

En 1981, il tourne au Japon avec Carey Bell et Johnny Littlejohn.

En 1982, donc, il devient un membre régulier du groupe de Taylor, groupe avec lequel il jouera jusqu'à la mort d'Eddie, en 1985.

Après la mort du guitariste, Willie monte son propre groupe avec Tim Taylor à la batterie, Jesse Williams et Johnny B. Moore à la guitare et lui-même au chant et à la basse. Ce groupe s'appellera "The Gents" et c'est avec lui qu'il acquiert sa notoriété. Sa voix rauque et profonde reflète les contours usés de sa bonne vieille basse Fender qui l'accompagne depuis le début des années 60. Pas d'extravagances chez Kent et ses Gents, seulement un blues franc et direct, sorti tout droit des clubs de Chicago.

La musique de ce groupe allait non seulement influencer des groupes tels que les "Rolling Stones", les "Yarbirds and Fleetwood Mac" mais aussi couler les fondations de la musique rock moderne.

En 1989, après une série d'affections cardiaques Willie doit un triple pontage. C'est durant sa convalescence qu'il décide d'arrêter les longues tournées pour se consacrer pleinement à la musique. C4est à cette époque qu'il réalise l'album "I'm what you need" sur le label Big Boy.

En 1991, il signe avec le label autrichien Wolf et sort deux albums: "King of Chicago' west side blues" et "Live at blues in Chicago".

A partir de cette année, il enregistre avec son groupe une dizaine de disques, dont "Comin' Alive" qui est classé meilleur disque de l'année 2002 par les lecteurs de Soul bag.

En 1998, avec Lil'Ed Williams, il avait enregistré l'un des meilleurs albums de blues de l'année "Who's been Talking",  sur le label Earwig.

Son dernier disque "Blues and Trouble" sorti en  2004 sur le label Isabel Records dans la série "Blues Power"

Le WC Handy Haward du meilleur bassiste lui a été décerné 10 fois entre 1975 et 2005. Mais des problèmes de santé l'avaient empêché de participer à cette dernière cérémonie.

Début 2005, les médecins lui annoncent qu'il a un cancer des poumons malgré le fait qu'il ne fumait pas. A partir de mars 2005, l'évolution de sa santé a pu être suivis sur son site web et ce, jusqu'au 2 mars 2006 où le bassiste de légende du Chicago Blues est décédé à son domicile. Il avait 70 ans.



   

 
J'espère que ça vous a plu...

A bientôt pour une autre histoire... 
 

 
 
_________________
L'ennemi est bête : il croit que c'est nous l'ennemi alors que c'est lui !


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 18 Nov - 15:08 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
MG B GT


Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2007
Messages: 70
Localisation: Marre s'il Neige

MessagePosté le: Jeu 19 Nov - 08:55 (2009)    Sujet du message: Une petite histoire du Blues 04 - Willie Kent Répondre en citant

Merci Oncle Wam pour cette jolie histoire !

Mais, un bassiste qui "nait" sur scène pour en remplacer un autre complétement ivre, c'est pas au Petit Tonneau que cela risquerait d'arriver ! ;o)))))

M...@//
_________________
Quand la musique est bonne, la maison est propre !
http://bleuespassion.skynetblogs.be/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:00 (2017)    Sujet du message: Une petite histoire du Blues 04 - Willie Kent

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le salon du p'tit tonneau Index du Forum -> le salon du p'tit tonneau -> le salon du p'tit tonneau Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

Sauter vers:  


Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson (http://www.eddingschronicles.com). Stone textures by Patty Herford.